Marathon de Paris le 03 Avril 2016.

Retour à Juillan, après une épopée Parisienne bien remplie.
Arrivé le vendredi en fin d'après midi en train, puis visite au salon du running pour récupérer les dossards et faire quelques achats (dopage "bio" et autres). Environs 20km de visite le samedi avec les compagnes qui nous ménagent, quelques "bièrottes" un peu de vin rouge pour les oligoéléments et nous voila fin prêts pour affronter les 42km du lendemain.
Réveil difficile jambes lourdes de la veille, mais joyeux de partir vers 7h15 pour les champs Elysées. Après le métro, ou une espèce humaine nouvelle "les marathoniens" ont envahi les rames, une attente infernale commence avant le départ et le stress arrive par la même occasion. Anne Hidalgo nous donne le feu vert et là... une sorte de marée humaine se met en route pour une longue balade de fadas dans les rues de Paris. Je n'ai vu que les quelques monuments car au trois quart de la course (environ au 35km) j'ai senti ma course devenir inefficace et mes articulations partir en sucette, tel un type ivre qui cherche sa route( d'où mes 43km500 sur mon GPS à l'arrivée).
L'arrivée moment fatidique du marathonien heureux d'avoir atteint son but et dans la seconde même, qui se demande pourquoi il fait des choses pareilles tellement il a mal partout !!! De longues minutes d'agonie sans suivent pour reprendre un état normal.
Puis retour en métro ou l'on retrouve les mêmes personnes bizarres du matin, toutes habillées en vert, fatiguées mais fières avec une belle médaille accrochée autour de leur cou. Après deux bonnes bières et un bon repas au vin rouge(oligoéléments), revisite pour un décrassage au jardin du Luxembourg et j'en passe.
Retour à l'hôtel comme on peut, la démarche est de plus en plus hors du commun et le lendemain dans Paris encore pire!!! Tous les marathoniens se reconnaissent à la démarche en crabe dans les escaliers et raideur en ligne droite, environ 20km de plus de visite le lundi (merci mesdames).
Un weekend riche en souvenirs et un premier marathon fabuleux, que du bonheur!!!  
David. 

~Anima Sana In Corpore Sano~