Le MIUT commence dès l'atterrissage à l'aéroport Christiano Ronaldo...

Plutôt Rock n roll et ludique comme mise en jambe,... ça va secouer !!!!!!!!!!

Falaises abruptes, côtes déchiquetées, telle est notre découverte de Madère, l'île aux fleurs.

C'est à Porto Moniz, au nord de l'île, et ses piscines naturelles entourées de récifs de lave  que nous avons décidé de loger en famille et entre amis dans une maison offrant une vue panoramique sur l'océan. C'est également le lieu de départ de la course.

Le Madeira Island Ultra Trail consiste en une traversée de l'île dans le sens nord-ouest/sud-est, en commençant à Porto Moniz, au niveau de la mer, parcourant des passages par les plus hauts sommets de lîle pour redescendre au niveau de la mer à Machico.

Le départ de la course est donné le vendredi à minuit.

Le MIUT est une course très exigeante, rude. Les premières montées nous font vite rentrer dans le vif du sujet. Nous prenons "rapidement" quasi 3000m de D+ sur les 28 premiers kilomètres. Les premières descentes sont assez techniques notamment celle menant à Chão de Ribeira. 

Pour nous accompagner dans ces montées, descentes raides et cassantes, la pluie décide de se joindre à nous vers 4h00 du matin...Nous allons prendre des trombes d'eau et un vent glacial jusqu'à presque 9h00...

C'est à 9h54 que je me présente à la base de vie de Curral das Freiras. Les filles sont là pour m'accueillir. J'ai parcouru pratiquement 60km et 4800m D+, remonté entre autre une conduite d'eau droit dans la pente, arpenté peut-être des centaines de marches, tout va très bien, la gestion de la nuit a été bonne malgrès les mauvaises conditions météo, je ne me suis pas emballé sur le début de course...

Je décide de ne pas m'attarder sur cette base mais je prend le temps de changer une partie de ma tenue...t. shirt, chaussettes, chaussures,...Christelle et les petites s'occupent merveilleusement bien de moi. Elles sont parfaites et efficaces.

Je passerai un peu plus de 10 minutes sur cette base, ravito, contrôle matos compris...

Puis c'est repartit pour une longue ascension et quelques marches en direction des Picos Ruivo et Arieiro.

Quelques 500 mètres avant le sommet du Pico Arieiro les filles bien accompagnées par Jérôme guettent mon arrivée drapeau du JRC entre leurs mains...

Le panorama est splendide

Il doit être environ 14h20 quand je me présente au Pico de Arieiro. Je dois en être à 80km et 6700m de D+...

Il ne reste +ou- qu'une seule grosse ascension qui mène à Poiso au km90.

POISO, j'ai la gouache, l'ensemble du d+ est pratiquement passé mise à part quelques bonnes bosses que tu ne vois jamais sur le profil... J'appréhende quand même ces 26 derniers kilomètres qui sont souvent les plus dures durant un Ultra.

La dernière partie sur la levada do Caniçal sera longue et interminable mais quel plaisir d'avoir enfin l'arrivée en vue...

Une arrivée en famille !

La Gouuache !!!!!!!!!!!

Au total 117km et 7600m de D+

20h07min40sec à l'heure pour l'apéro...

et

64ème sur 880 partants et 496 finishers...

 

Merci à Christelle, mes 2 filles Anaïs et Faustine, ma Maman ainsi que Jérôme ;-), 

mes potes du Team La Gouache avec qui j'ai partagé de très bons moments sur cette île.

~Anima Sana In Corpore Sano~