100 Bornes de Belvès - 16/04/16-

À mon tour de vous faire un petit CR.

donc tout à commencé il y a dix semaines avec en objectif une prepa d enfer dans ma tête tout au moins,parce que la réalité est bien loin des conseils prodigué dans les revues des fanas du bitume.

Donc préparation effectuée quand je le pouvais coincé au milieu de mon boulot en trois huit. Ce qui donne pas de sortie quand je bossais de nuit ce qui nous donne au total un bon 280 kilomètres de prepa surtout accès sur le fractionné.

Tout c est très bien passé jusqu'à vendredi dernier ou le stress est monté d un cran.un bon repas chez tonton René accompagné d un petit verre de PECHARMANT pour accompagner tous les autres sauf Daniel qui a tenu le coup (j aurai jamais imaginé ça il y a dix ans !!!!)

Puis samedi matin levé 6 heures je crois et de suite puree pourquoi je fais ça je fais quoi ici.et puis le depart enormement d émotion de stress et d envie que ça démarre.

Putain il fait quoi le piment avec son pistolet tire ton coup et qu on démarre flûte... et "pan" ça y est c est le feu vert la pendule monte à 150 pulsations et tout va bien cinq mn apres. Tout le début c est bien passé bon rythme avec Benjamin et Sam qui suivait jusqu à ce fameux panneau 30 kilo qui a voulu que Benjamin s arrête .

Je dois dire qu à ce moment j ai pris un bon coup sur la cafetière mais la décision était sage les kilomètres on défilé tranquillement jusqu au 50 et une petite douleur au tendon d Achille qui m à ennuyé jusqu à la fin.cela associé à un orage du kilo 65 au kilo 90 n'a rien arrangé.

Les encouragements sur les circuits de toute la famille( les Cassaigne Tresarieu faisant  parti de la dite famille)m on fait énormément de bien .un grand merci aussi à sam qui c est tanné la peau du bas du dos pour me motiver et à mamour qui me suit depuis cinq ans sur çes parcours.

Les six derniers kilo ont été assez rapide pour finir ce periple avant la nuit et pouvoir passer la ligne avec Emma dans les bras et Les jumelles à côté grosse émotion...et ne pas être obligé de mettre la frontale....

Le soir au repas je me suis demandé pourquoi je faisais ça et comme je n est pas la réponse je pense remettre ça l année prochaine .

PS un gros gros merçi à René pour la logistique au camp de base de lavalade.

Philippe.

Père et fils sur le même chemin....
Père et fils sur le même chemin....
C'était mieux avaaaant.....
C'était mieux avaaaant.....
Voilà, ça c'est fait.... 100 bornes, que du bonheur!
Voilà, ça c'est fait.... 100 bornes, que du bonheur!

~Anima Sana In Corpore Sano~